Blogs DHNET.BE
DHNET.BE | Créer un Blog | Avertir le modérateur

24/05/2008

LE VIRUS BHV EJECTE LE VIRUS H5N1 !

 

 

Ce qui ne se fait plus ou peu dans certains pays :

Identifier une menace oubliée, et pourtant inévitable,  et rendre prioritaire les actions des politiques et des experts en la matière, sinon, on risque de voir un jour une population affolée et souffrante (jusqu'à la mort pour certains).

Alors, ayons le réalisme de regarder la souffrance occasionnée par cette maladie en face : souffrances physiques et sociales, et ayons la sagesse prévoyante de trouver à tout prix des solutions éprouvées, permettant de survivre durant le temps de la pandémie, et cela, par des scénarios de récapitulation réalistes, dans les différents stades de la pandémie.

On ne joue pas une pièce de théâtre sans connaitre le scénario, ainsi que son rôle à remplir, et au minimum avoir réalisé les répétitions nécessaires pour le bon déroulement de la pièce. Certains accumulent les décors et les costumes, en croyant que cela est suffisant, mais ne savent pas les utiliser par manque de planification et de logistique éprouvées par un scénario récapitulatif.

Tout ceci est évident, malheureusement, les responsables politiques accaparés par leurs problèmes de popularité, n'en tiennent pas compte, et n'aident pas les populations à comprendre et à se comporter un jour sereinement dans cette pièce qui ne sera pas une pièce de théâtre, mais un véritable « temps d'épreuve ».


Cette remarque s'adresse aux pays riches, ne préparant pas leur population à ce problème .... ???


Illustrons cette remarque par l’une ou l’autre histoire………


1) "Ah oui, je me souviens de l'histoire d'un brave homme sans histoire, à qui l'on avait plus que conseillé, comme, à tout automobiliste, de porter la ceinture de sécurité, lors de l'utilisation de son véhicule.

Un jour, il oublia de la mettre, et cela n'allait pas plus mal pour lui, que du contraire, car mettre sa ceinture c'était toujours penser à l'accident possible, et cela faisait peur, également, cela faisait perdre du temps de chercher la boucle, et de la mettre correctement.

Il est vrai qu'il conduisait depuis longtemps, et jamais il n'avait connu d'accident. Il se sentait à l'aise dans l'habitacle familier et personnalisé de sa voiture. Tout tournait rond : puissante, rapide, fiable, confortable, plein de gadgets, .... dans celle-ci il se voyait conquérir positivement les étapes de la vie, bondissant dans l'action, par tous les temps, au travail comme en vacance.

Un beau matin d'été, où il se sentait heureux de vivre, sur la route de toujours, notre brave homme n'eut que le temps de voir un obstacle imprévisible et puis ..... plus rien......... !                           
maisons de paille
Ne pas mettre sa ceinture de sécurité, tout en sachant qu'un jour l'accident surviendra  (pandémie de grippe) inévitablement est inconcevable. Et pourtant c'est ce que nous faisons avec insouciance, par notre imprévoyance.

 

 

 

2) Il est vrai que certains pays sont comparables par leur comportements aux 3 petits cochons face  au méchant loup. 

 

 Certains pays étant paresseux et incrédules n'ont construit que des maisons de paille, vite faites mal faites, pour se justifier à court terme, face à une population mal informée du problème.

D'autres pays, convaincus de la menace du méchant loup ont construit leurs maisons en bois, mais ils ont sous-estimé les conséquences de l'agression, par manque de préparation réaliste.

L'un ou l'autre très rare pays ont récapitulé les scénarios possibles sans crainte de faire peur à la population. Ainsi ils ont vu les faiblesses de certains systèmes, et ont cherché des solutions aux problèmes identifiés. Ils ont construit des maisons en brique.  Et ainsi, assurés par leur travail bien fait, les responsables désignés du problème de "grippe aviaire" ont pu mettre au courant leurs populations, et les préparer à se conduire correctement en montrant le chemin d'accès aux barques de sauvetage.

Et lorsque le jour J arrivera, tout se passera le mieux possible, sans trop de dégâts, chacun sera conscient de ce qu'il devait faire, aussi bien les intervenants que la population. Et le qui fait quoi, comment, pourquoi ne resta pas sans réponses.

Non mais, je rêve pour cette troisième catégorie celle qui construit en dur !

 

 

 

 

Malgré tout, je dis aux responsables : "à bon entendeur salut". De toute façon je continuerai à lutter dans mon travail de conscientisation des intervenants et de la population.

Ma motivation unique, pour les pays riches comme pour les pays pauvres est, que la souffrance est intolérable quand on peut l'atténuer ou l'éviter.

N'oublions pas que ce problème résolu en commun par les différentes nations (riches et pauvres), peut faire grandir l'humanité, et que la force de la conviction permet de transformer un rêve en réalité, tout en appliquant le principe que "dire c'est bien, mais faire c'est mieux".

Alors continuons l'effort, avec une énergie renouvelée et un sentiment d'insatisfaction à  l' égard de ce qui a déjà été fait, car le temps nous est compté, et demain est un autre jour où tout peut arriver......
:    

 

Dr MSFV      drmsfvermeulen@yahoo.fr

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Ce qui ne se fait plus ou peu dans certains pays :

Identifier une menace oubliée, et pourtant inévitable,  et rendre prioritaire les actions des politiques et des experts en la matière, sinon, on risque de voir un jour une population affolée et souffrante (jusqu'à la mort pour certains).

Alors, ayons le réalisme de regarder la souffrance occasionnée par cette maladie en face : souffrances physiques et sociales, et ayons la sagesse prévoyante de trouver à tout prix des solutions éprouvées, permettant de survivre durant le temps de la pandémie, et cela, par des scénarios de récapitulation réalistes, dans les différents stades de la pandémie.

On ne joue pas une pièce de théâtre sans connaitre le scénario, ainsi que son rôle à remplir, et au minimum avoir réalisé les répétitions nécessaires pour le bon déroulement de la pièce. Certains accumulent les décors et les costumes, en croyant que cela est suffisant, mais ne savent pas les utiliser par manque de planification et de logistique éprouvées par un scénario récapitulatif.

Tout ceci est évident, malheureusement, les responsables politiques accaparés par leurs problèmes de popularité, n'en tiennent pas compte, et n'aident pas les populations à comprendre et à se comporter un jour sereinement dans cette pièce qui ne sera pas une pièce de théâtre, mais un véritable « temps d'épreuve ».

Alors, parlez- en autour de vous afin de mobiliser les responsables, et de passer au mieux cette épreuve.

Cette remarque s'adresse aux pays ne préparant pas leur population à ce problème .... ???


Illustrons cette remarque par l’une ou l’autre histoire………


"Ah oui, je me souviens de l'histoire d'un brave homme sans histoire, à qui l'on avait plus que conseillé, comme, à tout automobiliste, de porter la ceinture de sécurité, lors de l'utilisation de son véhicule.

Un jour, il oublia de la mettre, et cela n'allait pas plus mal pour lui, que du contraire, car mettre sa ceinture c'était toujours penser à l'accident possible, et cela faisait peur, également, cela faisait perdre du temps de chercher la boucle, et de la mettre correctement.

Il est vrai qu'il conduisait depuis longtemps, et jamais il n'avait connu d'accident. Il se sentait à l'aise dans l'habitacle familier et personnalisé de sa voiture. Tout tournait rond : puissante, rapide, fiable, confortable, plein de gadgets, .... dans celle-ci il se voyait conquérir positivement les étapes de la vie, bondissant dans l'action, par tous les temps, au travail comme en vacance.

Un beau matin d'été, où il se sentait heureux de vivre, sur la route de toujours, notre brave homme n'eut que le temps de voir un obstacle imprévisible et puis ..... plus rien......... !   

                     

                         

Ne pas mettre sa ceinture de sécurité, tout en sachant qu'un jour l'accident surviendra  (pandémie de grippe) inévitablement est inconcevable. Et pourtant c'est ce que nous faisons avec insouciance.

Il est vrai que certains pays sont comparables aux "3 petits cochons face au méchant loup".

Certains pays étant paresseux et incrédules n'ont construit que des maisons de paille, vite faites mal faites, pour se justifier à court terme, face à une population mal informée du problème.

D'autres pays, convaincus de la menace du méchant loup ont construit leurs maisons en bois, mais ils ont sous-estimé les conséquences de l'agression, par manque de préparation réaliste.

L'un ou l'autre très rare pays ont récapitulé les scénarios possibles sans crainte de faire peur à la population. Ainsi ils ont vu les faiblesses de certains systèmes, et ont cherché des solutions aux problèmes identifiés. Ils ont construit en briques. Et ainsi, assurés par leur travail bien fait, les responsables désignés du problème de "grippe aviaire" ont pu mettre au courant leurs populations, et les préparer à se conduire correctement en montrant le chemin d'accès aux barques de sauvetage.

Et lorsque le jour J arriva, tout s'est passé le mieux possible, sans trop de dégâts, chacun fut conscient de ce qu'il devait faire, aussi bien les intervenants que la population. Et le qui fait quoi, comment, pourquoi ne resta pas sans réponses.

Non mais, je rêve pour cette troisième catégorie celle qui construit en dur !

Malgré tout, je dis aux responsables : "à bon entendeur salut". De toute façon je continuerai à lutter dans mon travail de conscientisation des intervenants et de la population.

Ma motivation unique, pour les pays riches comme pour les pays pauvres est, que la souffrance est intolérable quand on peut l'atténuer ou l'éviter.

N'oublions pas que ce problème résolu en commun par les différentes nations (riches et pauvres), peut faire grandir l'humanité, et que la force de la conviction permet de transformer un rêve en réalité, tout en appliquant le principe que "dire c'est bien, mais faire c'est mieux".

Alors continuons l'effort, avec une énergie renouvelée et un sentiment d'insatisfaction à     l' égard de ce qui a déjà été fait, car le temps nous est compté, et demain est un autre jour où tout peut arriver.......
Ce qui ne se fait plus ou peu dans certains pays :    Dr MSFV

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Ce qui ne se fait plus ou peu dans certains pays :

Identifier une menace oubliée, et pourtant inévitable,  et rendre prioritaire les actions des politiques et des experts en la matière, sinon, on risque de voir un jour une population affolée et souffrante (jusqu'à la mort pour certains).

Alors, ayons le réalisme de regarder la souffrance occasionnée par cette maladie en face : souffrances physiques et sociales, et ayons la sagesse prévoyante de trouver à tout prix des solutions éprouvées, permettant de survivre durant le temps de la pandémie, et cela, par des scénarios de récapitulation réalistes, dans les différents stades de la pandémie.

On ne joue pas une pièce de théâtre sans connaitre le scénario, ainsi que son rôle à remplir, et au minimum avoir réalisé les répétitions nécessaires pour le bon déroulement de la pièce. Certains accumulent les décors et les costumes, en croyant que cela est suffisant, mais ne savent pas les utiliser par manque de planification et de logistique éprouvées par un scénario récapitulatif.

Tout ceci est évident, malheureusement, les responsables politiques accaparés par leurs problèmes de popularité, n'en tiennent pas compte, et n'aident pas les populations à comprendre et à se comporter un jour sereinement dans cette pièce qui ne sera pas une pièce de théâtre, mais un véritable « temps d'épreuve ».

Alors, parlez- en autour de vous afin de mobiliser les responsables, et de passer au mieux cette épreuve.

Cette remarque s'adresse aux pays ne préparant pas leur population à ce problème .... ???


Illustrons cette remarque par l’une ou l’autre histoire………


"Ah oui, je me souviens de l'histoire d'un brave homme sans histoire, à qui l'on avait plus que conseillé, comme, à tout automobiliste, de porter la ceinture de sécurité, lors de l'utilisation de son véhicule.

Un jour, il oublia de la mettre, et cela n'allait pas plus mal pour lui, que du contraire, car mettre sa ceinture c'était toujours penser à l'accident possible, et cela faisait peur, également, cela faisait perdre du temps de chercher la boucle, et de la mettre correctement.

Il est vrai qu'il conduisait depuis longtemps, et jamais il n'avait connu d'accident. Il se sentait à l'aise dans l'habitacle familier et personnalisé de sa voiture. Tout tournait rond : puissante, rapide, fiable, confortable, plein de gadgets, .... dans celle-ci il se voyait conquérir positivement les étapes de la vie, bondissant dans l'action, par tous les temps, au travail comme en vacance.

Un beau matin d'été, où il se sentait heureux de vivre, sur la route de toujours, notre brave homme n'eut que le temps de voir un obstacle imprévisible et puis ..... plus rien......... !   

                     

                         

Ne pas mettre sa ceinture de sécurité, tout en sachant qu'un jour l'accident surviendra  (pandémie de grippe) inévitablement est inconcevable. Et pourtant c'est ce que nous faisons avec insouciance.

Il est vrai que certains pays sont comparables aux "3 petits cochons face au méchant loup".

Certains pays étant paresseux et incrédules n'ont construit que des maisons de paille, vite faites mal faites, pour se justifier à court terme, face à une population mal informée du problème.

D'autres pays, convaincus de la menace du méchant loup ont construit leurs maisons en bois, mais ils ont sous-estimé les conséquences de l'agression, par manque de préparation réaliste.

L'un ou l'autre très rare pays ont récapitulé les scénarios possibles sans crainte de faire peur à la population. Ainsi ils ont vu les faiblesses de certains systèmes, et ont cherché des solutions aux problèmes identifiés. Ils ont construit en briques. Et ainsi, assurés par leur travail bien fait, les responsables désignés du problème de "grippe aviaire" ont pu mettre au courant leurs populations, et les préparer à se conduire correctement en montrant le chemin d'accès aux barques de sauvetage.

Et lorsque le jour J arriva, tout s'est passé le mieux possible, sans trop de dégâts, chacun fut conscient de ce qu'il devait faire, aussi bien les intervenants que la population. Et le qui fait quoi, comment, pourquoi ne resta pas sans réponses.

Non mais, je rêve pour cette troisième catégorie celle qui construit en dur !

Malgré tout, je dis aux responsables : "à bon entendeur salut". De toute façon je continuerai à lutter dans mon travail de conscientisation des intervenants et de la population.

Ma motivation unique, pour les pays riches comme pour les pays pauvres est, que la souffrance est intolérable quand on peut l'atténuer ou l'éviter.

N'oublions pas que ce problème résolu en commun par les différentes nations (riches et pauvres), peut faire grandir l'humanité, et que la force de la conviction permet de transformer un rêve en réalité, tout en appliquant le principe que "dire c'est bien, mais faire c'est mieux".

Alors continuons l'effort, avec une énergie renouvelée et un sentiment d'insatisfaction à     l' égard de ce qui a déjà été fait, car le temps nous est compté, et demain est un autre jour où tout peut arriver.......
Ce qui ne se fait plus ou peu dans certains pays :    Dr MSFV

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Ce qui ne se fait plus ou peu dans certains pays :

Identifier une menace oubliée, et pourtant inévitable,  et rendre prioritaire les actions des politiques et des experts en la matière, sinon, on risque de voir un jour une population affolée et souffrante (jusqu'à la mort pour certains).

Alors, ayons le réalisme de regarder la souffrance occasionnée par cette maladie en face : souffrances physiques et sociales, et ayons la sagesse prévoyante de trouver à tout prix des solutions éprouvées, permettant de survivre durant le temps de la pandémie, et cela, par des scénarios de récapitulation réalistes, dans les différents stades de la pandémie.

On ne joue pas une pièce de théâtre sans connaitre le scénario, ainsi que son rôle à remplir, et au minimum avoir réalisé les répétitions nécessaires pour le bon déroulement de la pièce. Certains accumulent les décors et les costumes, en croyant que cela est suffisant, mais ne savent pas les utiliser par manque de planification et de logistique éprouvées par un scénario récapitulatif.

Tout ceci est évident, malheureusement, les responsables politiques accaparés par leurs problèmes de popularité, n'en tiennent pas compte, et n'aident pas les populations à comprendre et à se comporter un jour sereinement dans cette pièce qui ne sera pas une pièce de théâtre, mais un véritable « temps d'épreuve ».

Alors, parlez- en autour de vous afin de mobiliser les responsables, et de passer au mieux cette épreuve.

Cette remarque s'adresse aux pays ne préparant pas leur population à ce problème .... ???


Illustrons cette remarque par l’une ou l’autre histoire………


"Ah oui, je me souviens de l'histoire d'un brave homme sans histoire, à qui l'on avait plus que conseillé, comme, à tout automobiliste, de porter la ceinture de sécurité, lors de l'utilisation de son véhicule.

Un jour, il oublia de la mettre, et cela n'allait pas plus mal pour lui, que du contraire, car mettre sa ceinture c'était toujours penser à l'accident possible, et cela faisait peur, également, cela faisait perdre du temps de chercher la boucle, et de la mettre correctement.

Il est vrai qu'il conduisait depuis longtemps, et jamais il n'avait connu d'accident. Il se sentait à l'aise dans l'habitacle familier et personnalisé de sa voiture. Tout tournait rond : puissante, rapide, fiable, confortable, plein de gadgets, .... dans celle-ci il se voyait conquérir positivement les étapes de la vie, bondissant dans l'action, par tous les temps, au travail comme en vacance.

Un beau matin d'été, où il se sentait heureux de vivre, sur la route de toujours, notre brave homme n'eut que le temps de voir un obstacle imprévisible et puis ..... plus rien......... !   

                     

                         

Ne pas mettre sa ceinture de sécurité, tout en sachant qu'un jour l'accident surviendra  (pandémie de grippe) inévitablement est inconcevable. Et pourtant c'est ce que nous faisons avec insouciance.

Il est vrai que certains pays sont comparables aux "3 petits cochons face au méchant loup".

Certains pays étant paresseux et incrédules n'ont construit que des maisons de paille, vite faites mal faites, pour se justifier à court terme, face à une population mal informée du problème.

D'autres pays, convaincus de la menace du méchant loup ont construit leurs maisons en bois, mais ils ont sous-estimé les conséquences de l'agression, par manque de préparation réaliste.

L'un ou l'autre très rare pays ont récapitulé les scénarios possibles sans crainte de faire peur à la population. Ainsi ils ont vu les faiblesses de certains systèmes, et ont cherché des solutions aux problèmes identifiés. Ils ont construit en briques. Et ainsi, assurés par leur travail bien fait, les responsables désignés du problème de "grippe aviaire" ont pu mettre au courant leurs populations, et les préparer à se conduire correctement en montrant le chemin d'accès aux barques de sauvetage.

Et lorsque le jour J arriva, tout s'est passé le mieux possible, sans trop de dégâts, chacun fut conscient de ce qu'il devait faire, aussi bien les intervenants que la population. Et le qui fait quoi, comment, pourquoi ne resta pas sans réponses.

Non mais, je rêve pour cette troisième catégorie celle qui construit en dur !

Malgré tout, je dis aux responsables : "à bon entendeur salut". De toute façon je continuerai à lutter dans mon travail de conscientisation des intervenants et de la population.

Ma motivation unique, pour les pays riches comme pour les pays pauvres est, que la souffrance est intolérable quand on peut l'atténuer ou l'éviter.

N'oublions pas que ce problème résolu en commun par les différentes nations (riches et pauvres), peut faire grandir l'humanité, et que la force de la conviction permet de transformer un rêve en réalité, tout en appliquant le principe que "dire c'est bien, mais faire c'est mieux".

Alors continuons l'effort, avec une énergie renouvelée et un sentiment d'insatisfaction à     l' égard de ce qui a déjà été fait, car le temps nous est compté, et demain est un autre jour où tout peut arriver.......
Ce qui ne se fait plus ou peu dans certains pays :    Dr MSFV

 

 

 

 

vv

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

07/05/2008

All the different Links and Books about avian and pandémic Flu.

Books on Influenza

 
            
Descriptif
: La connaissance des virus grippaux et de leurs variations génétiques, les méthodes de diagnostic, les moyens de traitements et les vaccins ont fortement progressé au cours des quarante dernières années.
"La grippe en face", fruit du travail de vingt experts sous la direction du Pr. Yves Buisson, est un outil didactique qui fait le point des connaissances en la matière et apporte des réponses simples et pratique aux questions que pose cette maladie.
L'ouvrage tire partie des possibilités des nouvelles techniques d'information et de communications et a été conçu pour faciliter l'autoformation des professionnels de la santé.

http://drmsfvermeulen.over-blog.com/article-7221020.html

 

 

H5N1 Journal Articles

« Bangladesh: "Bird flu is spreading in the upazila" | Main | Two new B2H cases, one death »


 You can cover most of the key H5N1 sites by yourself, just by following some of the links I use every day.

News gatherers come first:
NewsNow: Bird Flu is usually very dependable and up to date, though it sometimes produces echo reports when some news source belatedly picks up an ancient story.

Reuters AlertNet is also very good, though it offers a much narrower range of stories and doesn't update often enough.

Bird Flu Breaking News is an excellent source of both news stories and blog posts on H5N1.

Google News - Health can be very good, but when H5N1 doesn't inspire a lot of news stories, Google will drop it altogether.

Among the hot-zone sources, here are the ones I check most often:
Jakarta Post and Antara are essential for Indonesian coverage, but click through to their National pages. Sometimes they bury the flu news.

Vietnam's Thanh Nien Daily is super. But check the other hot-zone Vietnamese links as well.

I have new links to Ghanaian sources, but allAfrica.com's Health page will give you a wider view of events in Africa. It will also give you a sobering sense of how many health problems the continent faces.

An excellent weekly news gatherer is SciDev.Net, which offers a review of the previous week's major stories every Monday.

Among the flu bloggers, three are must-reads:
Effect Measure has been covering H5N1 longer than anyone, and providing very informed comment.

Avian Flu Diary does great work at covering major news stories and interpreting them.

The Coming Influenza Pandemic is another longtime flu blog, but it doesn't update until late at night, Pacific time. So check it first thing in the morning.

The other flu bloggers don't update often, but they offer some valuable contributions.

If H5N1 breaks out in some new country, you may be able to find breaking news through Kidon Media-Link or Onlinenewspapers.com.

You'll find a lot of links to flu discussions, but the only ones I visit regularly are The Flu Clinic and New Flu Wiki Forum.

Of course you should check the many WHO sites listed in the upper left-hand column—especially WHO's home page, which will offer regular updates on the Geneva assembly. I hope WHO Indonesia will offer a new and detailed update also.


Health Agencies

H5N1 Crisis Planning & Management

04/05/2008

JEUX DE MOTS, POUR UNE PENSÉE DES JEUX.

Au temps de la Rome Antique, le peuple réclamait "du pain et des jeux". 

Au temps des J.O. de 2008, les dominants des pays producteurs-consommateurs réclament  "des jeux .... pour de l'argent". 

Le "libre échange" de la mondialisation du commerce, prive de liberté, un nombre croissant de peuples exclus du développement.  

Privés de logement, de nourriture, d'école, de liberté d'expression, et de soins de santé, ils n'ont plus que le droit de souffrir,  pour ensuite devoir disparaitre.

Le "petit" peuple chinois est nullement responsable de ce fait, car il fait partie des victimes. 

  

                      euros2
    
 

Des émeutes éclatent aux quatre coins du monde, surtout dans les pays en développement où les populations les plus pauvres ne peuvent plus s'acheter de quoi manger.

Reportage (Paris Match.com --11/04/2008)


  2) Emeutes de la faim. (Le Monde Diplomatique -- 14/04/08))

  3) Réfugiés de la faim  par Jean Ziegler (Le Monde Diplomatique)

             -----> Organiser la famine et criminaliser ceux qui la fuient

             ----->  ...... sans défense, dont les droits à l’éducation, à l’information économique, au travail et à l’alimentation sont bafoués dans leurs pays d’origine sous ajustement structurel. Victimes de décisions et de choix macroéconomiques dont ils ne sont nullement responsables, ils sont chassés, traqués et humiliés lorsqu’ils tentent de chercher une issue dans l’émigration........
 

 <<Il faut détester le système, pas celui qui est pris dans ce système.>>

                                       Martin Luther King

 

 LES JEUX OLYMPIQUES NE SONT PAS QUE LA FÈTE DU SPORT.

Alire en + :  Les JO 2012 un tremplin pour l’Economie

                             (Le nouveau courrier CCIP.Fr)

                   

                  Les intérêts français menacés en Chine

 

                     Guérilla marketing à Pékin

......C'est pourquoi une douzaine de multinationales comme Coca- Cola, Lenovo, McDonald's et Samsung ont investi jusqu'à 100M$US pour devenir les commanditaires mondiaux des Jeux olympiques de Pékin, qui auront lieu en août..............Mais le problème de ces partenaires officiels est que plusieurs autres entreprises pensent elles aussi que les Jeux sont une manne et trouvent des moyens détournés pour associer leur marque à l'événement. Dans le milieu, on appelle cela de la guérilla de marketing ( ambush marketing)............

                    

 Ecologie : Pékin fait un effort avant les Jeux

Commentaire d'un français en Chine. -->

des mètres carré de pelouse vont être déroulés avant la venu des étrangers à Beijing pour les JO, il ne restera rien cet automne.

il est déjà prévu d’arrêter toute les usines qui crachent quelques mois avant les JO pour donner l’image d’une ville non polluée.

l’éclairage solaire à la chinoise, il y en a déjà dans la province où j’habite, le problème c’est que c’est allumé que le jour !!!!

un Français en Chine

 

ADDENDA DU 7 MAI 2008 

KBC spécule-t-il sur la famine mondiale ? -- (Trends tendances.be)

 

KBC a commercialisé, en février dernier, un placement financier lié à la hausse du prix de six denrées alimentaires, parmi lesquelles le blé et le café. L'information fait scandale aujourd'hui, sur fond de «choc alimentaire» et de peuples assoiffés et affamés aux quatre coins du monde. 

                        

     KBC spécule-t-il sur la famine mondiale ?

 

 

Bruxelles a fait la file pour GTA 4

29/04/2008 10:53  (Le Vif. Be)

Ce concept offre au joueur la possibilité de découvrir la ville en toute liberté pour gagner de l'argent comme il l'entend et exécuter une foule de tâches lucratives qui lui permettront de monter sans cesse plus haut sur l'échelle de la criminalité. Bien que la liberté soit le maître-mot du gameplay, le jeu s'articule autour d'un récit composé d'une série de missions principales et secondaires, allant de pratiques « innocentes », telles que le déplacement de voitures volées, à des « actes criminels plus lourds », tels que racket et meurtres.

       "GTA 4" a déjà rapporté 500 millions à Take-Two (8/05/08) (Challenge.fr)

En une semaine, l'américain Take-Two a vendu environ 6 millions d'exemplaires de la dernière version de son jeu vidéo "Grand Theft Auto". Le célèbre produit a rapporté sur la période plus de 500 millions de dollars. C'est un record.
Le premier jour, le groupe a écoulé 3,6 millions d'unités de "GTA 4", ce qui représente un gain d'environ 310 millions de dollars, un autre record selon l'éditeur......."GTA IV: Liberty City" est la 4e édition du célèbre jeu. Il invite à se glisser dans la peau d'un personnage à la morale douteuse effectuant des missions allant de l'assassinat au braquage de banque et au vol de voiture......
Aux Etats-Unis, Rockstar Games est régulièrement accusé d'avoir une influence néfaste sur les jeunes joueurs et d'inspirer de vrais criminels.....
Interdit aux moins de 17 ans .....?..?

"Un secteur qui ne connaît pas la crise", par Gilles Fontaine (Challenges) ----->

  LES JEUX  VIDEOS 

 

Birmanie: 5.000 km2 submergés, 100 000 morts et un million de sans abris... (Le Point)