Blogs DHNET.BE
DHNET.BE | Créer un Blog | Avertir le modérateur

21/04/2008

Pandémie grippale: un vaccin pour tous. -- (Le Vif.be)

Pandémie grippale: un vaccin pour tous. -- (Le Vif.be) <--- LaLibre Belgique.

 

Extrait

"Un budget de 157,5 millions d'euros a été dégagé pour constituer un stock de vaccins contre la grippe destiné à couvrir toute la population belge, rapporte vendredi "La Libre Belgique"........Dès l'annonce par l'OMS d'une pandémie grippale, il est ainsi prévu que l'ensemble de nos concitoyens puissent être vaccinés endéans les deux semaines."

Pandémie grippale: un vaccin pour tous

"constituer un stock de vaccins" : impossible puisque le vaccin pandémique  contre le virus définitif capable de se transmettre entre les êtres humains n'existe pas encore. On ne peut faire un vaccin contre une forme de virus inexistant. En réalité, on achète anticipativement du vaccin qui doit encore être produit, et dont la production industrielle commencera après avoir identifié la souche pandémique . Il faut de 3 à 6 mois pour produire du vaccin, donc suffisament de temps pour que la première vague de la pandémie ait pu faire ses ravages. Heureusement, qu'il nous reste l'antiviral Tamiflu, si celui-ci n'est pas périmé dans les hangars gardés secrets de l'armée, et enespérant que celui-ci garde son efficacité, car de plus en plus de résistance à l'oseltamivir  (Tamiflu), sont remarqués dans différents pays du monde , par le virus de l'influenza de type  A comme le H1N1, H3N2, H5N1, ....

"Dès l'annonce par l'OMS d'une pandémie grippale, il est ainsi prévu que l'ensemble de nos concitoyens puissent être vaccinés endéans les deux semaines. " : impossible  parce que lorsque la pandémie sera annoncée officiellement par l'OMS, cela voudra dire que les labos commenceront à travailler sur la souche virale pandémique, pour finalement produire des vaccins dans les 3 à 6 mois, en respectant l'ordre des  commandes anticipées du vaccin par les pays solvables, et nous ne sommes pas les premiers à l'avoir commandé.

Impossible aussi, parce qu'il est inconcevable  actuellement de dispenser un vaccin à  une population en deux semaines, car nous n'avons pas de ("pandemic preparedness plan") plan de préparation à la pandémie, si ce n'est que sur papier. Dans cette pièce dramatique appelée "pandémie de grippe mortelle", les différents acteurs ne connaissent pas leur rôle, n'ayant pas reçu le texte de leur rôle (qui fait quoi, comment, pourquoi, où, avec quoi ????). Jamais la pièce n'a été répétée sérieusement avec les différents intervenants , par un scénario de récapitulation mettant en évidence les différents problèmes rencontrés lors d'une répétition.
Certes on a  déjà réalisé dans le grand secret (pendant les vacances d'été), un petit scénario --->
Préparation Pandémie Belgique : tout va très bien Madame la Marquise ???? (écris le 11 juillet 2007) et de plus ....  demandez à votre médecin (généraliste ou hospitalier) s'il sait ce qu'il doit faire en cas de pandémie .....et vous verrez le vrai visage de la réalité concernant la préparation de la Belgique pour la pandémie.

Et finalement ces déclarations de vaccination de masse de toute la population belge ne représente  que de la poudre aux yeux pour rassurer faussement une population. Le message que l'on veut faire passer est:  "Dormez bonnes gens, en cas de pandémie tout est prêt pour le plus grand bien de la population, car nous avons les vaccins".

Conclusion : acheter du vaccin  prépandémique ou pandémique anticipativement c'est bien, c'est déjà un premier pas, encore faut être capable de  le distribuer (avoir du pesonnel formé en temps de pandémie, ce qui n'existe pas actuellement) et l'avoir en  temps voulu (délai de conception, de fabrication, et de livraison en respectant l'ordre des commandes ), lorsque la pandémie aura été déclarée officiellemen par l'OMS. (Une pandémie se fait en 2 à 3 vagues d'une durée d'environ 1 mois 1/2 à 2 mois interrompues par des périodes de rémission, et la vaccination ne pourra se faire que pour la seconde  vague en espérant que le virus n'ait pas muté ente- temps, comme il le fait pour la grippe saisonnière chaque année.)

Addenda : N'oublions pas que les conséquences d'une pandémie dépassent le cadre d'un problème purement médical, soit à savoir qu'il faut aussi  envisager des problèmes tels que l'interruption des transports internationaux, des transports en communs locaux, la fermeture des crèches, écoles, centre de loisirs, l'interdiction de tout rassemblement (sportif, culturel, social…), la restriction des activités professionnelles non-essentielles, le ravitaillement des stations-service, supermarchés, banques, et l'approvisionnement en énergie, et la liste n'est pas exhaustive. .....

Pourquoi ? Parce que le nombre de personnes actives va chuter grandement par l'augmentation de morbidité  état de maladie), et de mortalité, et que le regroupement des personnes sera déconseillée pour ralentir  la progresson du virus au sein de la population.

En théorie, il existe (comme cela se fait par exemple en France) "H5N1 : Comment la France se prépare à la pandémie ?" (Exercice pandémie grippale 2006 )un comité interministériel chargé d'apporter une solution aux problèmes qui se posent durant une pandémie. Chaque ministère a son représentant, souvent le ministre lui-même chargé d'analyser et de résoudre les impasses dans lesquelles le plonge l'état de pandémie : comment transporter, comment régler le problème de l'enseignement, comment prévenir la délinquance exacerbée (pillage de magasin...) ou les délits, etc . En temps normal, les représentants des ministères se rassemblent pour définir et trouver des solutions à tous ces problèmes, après avoir défini un arbre de décision et avoir tester dans un scénario récapitulatif  (répétition générale).

En France, le comité interministériel est dirigé par le Dr Didier Houssin.
En Belgique, le comité interministériel est dirigé par l'éminent virologue de la KUL, le Pr Van Ranst.

Ces délégués interministériels souvent appelés "monsieur grippe aviaire" par la  population ont la responsabilité de coordonner les réunions interministérielles.

Je termine mon intervention en espérant que la population ou les professionnels qui me lisent soient conscients du problème, qu'il y a des solutions, mais  que l'état providence n'existe pas,et que la passivité est la pire des attitudes.

Je voudrais aussi dire aux responsables qu'un jour ils devront rendre des comptes à la population, car nos vies et nos souffrances sont entre leurs mains. 

Oui, je sais que les responsables politiques ou scientifiques de Belgique me reprocheront de vouloir affoler la population.
Je leur répondrai alors,  que la population doit être formée et informée maintenant, afin  d' affronter au mieux  ce futur        " temps de pandémie", car ce n'est pas lorsque l'ouragan aura franchi nos frontières qu'il faudra expliquer aux gens comment barricader portes et fenêtres.

 

Pandémie grippale : vaccins pour tous

par Laurence Dardenne  de la Libre Belgique

Remarque : Cet article a été écrit au moment où la grippe aviaire était considérée comme la principale candidate à la pandémie.

Depuis lors, les temps ont passé, et l'article ne peut plus  répondre à la situation que nous vivons actuellement ,aux questions que nous nous posons en ce fin de mois d'août 2009.

Il n'en demeure pas moins que tous les articles de ce blog sont encore utiles à lire et peuvent être plein d'enseignement.

Pour lire au quotidien toutes les dernières nouvelles concernant la pandémie à H5N1 en Belqique, je vous conseille de lire un nouveau blog destiné à informer les Belges et le corps médical. Clicquez sur